Avis : Les ailes d'émeraude d'Alexiane DE LYS

1 commentaire
Avis : Les ailes d'émeraude d'Alexiane DE LYS Les ailes d'émeraude d'Alexiane DE LYS
Série: Les ailes d'émeraude #1
Publié par Nouvelles Plumes le 13 novembre 2014
Genres: Young-Adult, Fantastique, Romance
Pages: 697
★★★★☆
A bientôt 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l'orphelinat où elle vit depuis l'accident qui a tué sa mère. Seule au monde est lâchée dans la ville, elle a la désagréable et persistante impression d'être suivie... Un soir, elle est violemment agressée par deux inconnus. Très mal en point, elle est sauvée de ce mauvais pas par un mystérieux et séduisant garçon, Gabriel. Leur rencontre n'est pas un hasard. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature: elle appartient aux Myrmes, un peuple ailé doté d'incroyables pouvoirs sensoriels. En pleine métamorphose, la jeune fille se lance dans cet univers totalement nouveau avec l'espoir de percer, enfin, les mystères de son passé.
Je ne saurais vous dire comment j’ai découvert ce livre, il me semble que c’est tout à fait par hasard que je suis tombée dessus… Je me suis uniquement basée sur le résumé de la quatrième de couverture, sans lire aucun avis sur internet, et j’ai tout de suite été intriguée, c’est donc tout naturellement qu’il a fini par atterrir dans ma PAL.


La mère de Cassiopée est tuée lors d'un accident de voiture, la laissant orpheline à l'âge de six ans. Elle a grandi dans un orphelinat sans jamais être adoptée et à sa majorité, elle se retrouve à devoir partir. Mais elle n'a jamais connu autre chose que cet univers fermé et elle n'a aucun repère extérieur, même pas d'ami. Décidée quand même à prendre sa vie en main, elle vit dans un motel miteux et trouve un travail de caissière pour mettre de l'argent de côté et ainsi partir le plus vite possible. Mais le destin n'en a pas décidé ainsi... Jeune, jolie et surtout seule, elle est la cible parfaite pour les criminels qui rôdent dans les ruelles sombres qu'elle emprunte régulièrement. Elle va être victime à plusieurs reprises d'agressions et c'est pendant l'une d'elles qu'elle rencontre l’énigmatique Gabriel. Le jeune homme la suit de près sans qu'elle ne sache pourquoi et il va finalement lui ouvrir les portes d'un monde nouveau auquel elle appartient. Sa vie est de nouveau chamboulée mais ce qu'il lui propose est plein de promesses et nettement mieux que sa vie auprès des humains.

Dans ce premier tome on rencontre de nombreux personnages mais l'auteure les intègre habillement et il est très rare qu'on s’emmêle les pinceaux. Je les trouve d'ailleurs pour la plupart bien travaillés, je ne dirais pas aboutis car ils vont évoluer dans les tomes suivants, mais il y en a certains qui m'ont beaucoup touchée et que j'ai apprécié connaitre, je pense notamment à Nathan que l'on découvre vers la fin.

Cassiopée O'Brien est une jeune femme de 18 ans. S'il lui arrive d'être en position de faiblesse, Cassiopée ne baisse pas les bras et se défend, elle a la niaque. Les tragédies et les coups durs qu'elle vit ne la rendent que plus touchante. Grâce à Gabriel, elle va découvrir qu'elle a peut-être finalement sa place quelque part, mais elle va devoir se battre pour prouver qu'elle a bien sa place parmi eux, peu importe ses origines. Elle ne demande pourtant pas grand chose, elle désire juste une famille et être heureuse.
Son défaut, il en faut bien un, c'est qu'elle est l'archétype de la « super-héroïne » capable de tout faire mieux que les autres... On peut également lui reprocher certains de ses choix pas toujours très réfléchis.

On rencontre véritablement le personnage de Gabriel quand il vient plus ou moins en aide à Cassiopée lorsqu'elle se fait agresser. Il est très mystérieux et peu sympathique avec la jeune femme. C'est d'ailleurs lui qui va lui l'emmener chez les Myrmes, son peuple.
On passe du chaud au froid avec ce garçon : tantôt il est très présent et agréable, tantôt il est arrogant et sarcastique. Ce n'est pas vraiment la personne vers qui on va se tourner pour trouver du soutien, mais Cassiopée va découvrir en lui d'autres facettes intéressantes et voir qu'il est en réalité bien plus que ce qu'il montre. Personnellement, c'est l'un des deux personnages masculins pour lequel j'ai vraiment craqué dans ce roman (avec Nathan).
La relation entre nos deux personnages principaux est touchante, on sent petit à petit toute l'affection qu'ils se portent.

Cette lecture m'a changé des histoires de vampires - loups-garous - ou encore métamorphes que j'ai l'habitude de lire.
Les Myrmes sont un peuple ailé cachés dans les montagnes et forêts, à l'abri du regard des hommes qui pourraient être tentés de faire des expériences scientifiques sur eux... Ils sont divisés en deux clans ennemis : l'un pacifiste et l'autre qui veut détruire les hommes et régner en maître sur la Terre. Les Myrmes ont des pouvoirs qu'ils tirent principalement des cinq sens : la vue - l'ouïe - le toucher - le goût - et l'odorat. Chacun développe précisément l'un de ces sens, mais certains sont même capable d'en développer plusieurs faisant d'eux des êtres encore plus extraordinaires.
L'univers est envoûtant et très riche, il est vraiment agréable d'y suivre nos personnages.

Alexiane DE LYS nous propose un récit de 700 pages, pour un premier ouvrage ce n'est pas rien, et elle s'en sort vraiment bien. L'histoire est tenue et on ne s'ennuie pas une seule seconde. J'ai adoré sa plume très ironique et sarcastique rajoutant ainsi une bonne touche d'humour, tout ce que j'aime ! Alors après, on devine facilement certaines révélations qui peuvent nous être faites dans ce premier opus mais ce n'est pas tellement gênant. J'aurais néanmoins aimé que le résumé en quatrième de couverture nous en dise moins et nous laisse découvrir avec surprise le monde des Myrmes.
Les détails qui m'a beaucoup embêtée pendant ma lecture sont les nombreuses références françaises (stars, etc.) qui y sont faites alors que l'histoire se déroule aux États-Unis et si je ne m'abuse les personnages sont donc américains. Je n'ai pas trouvé ça très cohérent pour le coup et pas forcément utile pour le récit...


Je suis ravie par cette découverte française, surtout que l'auteure n'a qu'une vingtaine d'années donc chapeau ! Alors certes, on peut sentir quelques immaturités dans l'écriture ou même dans les personnages, mais elle s'en tire merveilleusement bien (surtout qu'ayant son âge je serais incapable de faire la même chose). J'ai vraiment hâte de pouvoir lire la suite et retrouver Cassiopée, Gabriel et Nathan !
J'aimerais aussi rajouter un petit mot à propos du livre en tant qu'objet : il est très agréable à prendre en main, les pages sont fines et cette couverture ! minimaliste mais tellement jolie...


✎ par Llyx

1 commentaire:

  1. j'ai beaucoup aimé l'univers des Myrmes mais je regrette franchement le traitement trop "jeunesse" du roman... l'écriture manque vraiment de maturité et s'adresse à un public très jeune pour moi :(

    RépondreSupprimer
Vous souhaitez laisser un commentaire, un avis ou encore une recette de cuisine (si, si, Llyx est toujours très intéressée par ce genre de chose !) et vous ne savez pas bien vous y prendre, voilà quelques conseils :
→ Si vous n’avez pas de compte google ou de blog wordpress, livejournal et autres trucs bizarres, allez dans le menu déroulant et cliquez sur Nom/Url.
→ Si vous êtes un espion du MI6, un agent-double ou encore ma voisine du dessus, vous avez la possibilité de laisser un commentaire en anonyme, en cliquant sur Anonyme, logique le truc !
→ Néanmoins, si nous remarquons toutes sortes d’abus, nous retirons votre commentaire sans préavis, et nous enverrons les Chiens de l’Enfer à vos trousses. Vous êtes prévenus.
Merci d'avance et bonne journée/soirée/nuit.