Avis : La Crypte de Marie PAVLENKO

5 commentaires
Avis : La Crypte de Marie PAVLENKO La Crypte de Marie PAVLENKO
Série: Marjane #1
Publié par Pocket Jeunesse le 5 mars 2015
Genres: Urban-Fantasy, Vampire, Fantastique
Pages: 384
★★★☆☆
Les ninns ont bâti l’immense Résidence, cachée au cœur de Paris.
Qui sont ces ninns dont les hommes ne soupçonnent rien ?
Pourquoi Marjane est-elle obligée de fuir ce refuge où elle a grandi ? Quels lourds secrets va-t-elle découvrir ?
J'avais vraiment hâte de me plonger dans ce roman, les chroniques à son sujet, lues en diagonale pour ne pas en savoir trop, sont toutes excellentes. Mais j'ai eu très peur en lisant la première page : « Elle aurait dix-sept ans dans dix jours. Dix jours ! A quelques nuits de sa majorité, ne pouvait-il vraiment pas faire un effort ? ». Je me suis dit que j'étais encore tombée sur un énième roman de jeunesse un peu gnangnan, et bien non ! Passée la mauvaise surprise, les pages s'enchaînent avec délice. L'auteure nous embarque dans des mondes mystérieux et fantastiques que l'on découvre avec notre héroïne, dans le flou autant que nous.


Marjane de Beaune est une ninn (ou vampire pour les humains) de la haute société. A l'approche de sa majorité tant attendue, 17 ans pour son peuple, une succession d'événements tragiques vont obliger la jeune femme, accusée alors de meurtre et de trahison, à fuir La Résidence, lieu dans lequel elle a toujours vécu et qu'elle n'a jamais quitté jusqu'alors. Accompagnée de son majordome humain, Andras, elle se retrouve dans les rues de Paris à la recherche d'éléments prouvant son innocence et va découvrir dans sa quête de nombreux mondes encore inconnus pour elle.

Marjane et d'autres ninns vivent dans La Résidence de Paris, la plus influente et respectée, paraît-il. Elle est dirigée par l’Édile, Sofia Dambre, une femme puissante, manipulatrice et hautaine. On peut trouver des résidences de ninns, probablement similaires à celle de Paris, aux quatre coins du monde. Les ninns ne sont autorisés à sortir de la Résidence qu'à partir de leur majorité et à condition qu'ils sachent se maîtriser suffisamment pour ne pas laisser apparaître leurs jolies canines pointues aux humains. Leur univers est extrêmement régi et sous contrôle sans qu'ils ne s'en rendent réellement compte. Vous pouvez penser qu'il s'agit encore ici d'une énième histoire de vampire, c'est effectivement le cas, mais l'auteure ne focalise pas l'intrigue uniquement sur ça et déjoue habillement certains codes du genre.

Les personnages qui gravitent autour de Marjane sont tout aussi intéressants et on peut profiter de leur point de vue, comme celui de Mats, Andras ou Ashley, la meilleure amie de Marjane.

Marjane, notre héroïne, est une jeune femme attachante et courageuse. Élevée par son père et son majordome, elle n'a jamais connu sa mère et Marcus n'a jamais désiré lui donner une quelconque information à son sujet, à son grand désarroi. Sa mère est une énigme et aura sans le moindre doute un impact dans l'histoire.
Dès les premières pages, le monde de Marjane s'écroule et elle doit faire face à des situations périlleuses, mais elle garde bonne figure et suit les conseils d'Andras. Dans les 200 premières pages, je dirais que Marjane subit un peu tout ce qui lui arrive, malgré elle. Puis elle reprend la main et montre qu'elle peut réussir à se débrouiller par elle-même. Marjane a grandi dans un univers confortable mais restreint, une cage dorée, La Résidence. A sa sortie dans le monde humain, elle se rend compte que de nombreuses informations sont cachées aux ninns par l’Édile.

Mats est le fils de l’Édile, Sofia Dambre, et l'ancien ami d'enfance de Marjane. C'est le personnage qui m'a le plus agréablement surprise et auquel je me suis le plus attachée.
Aux premiers abords, c'est un connard arrogant et irrespectueux, qui traite Marjane de façon condescendante sans raison apparente. Mais au fur et à mesure, on découvre que les manipulations de sa mère depuis son enfance y sont peut-être pour quelque chose et qu'il n'a pas forcément un mauvais fond. Après la fuite de Marjane, Mats ne se morfond pas et a une inexplicable envie de découvrir la vérité derrière cette histoire, quitte à se mettre en danger. C'est un jeune homme assuré et perspicace, nul doute qu'il prendra de l'importance dans le(s) tome(s) à venir, pour mon plus grand plaisir.

Andras est le majordome de la famille de Beaune depuis des années. Il s'occupe de Marjane depuis qu'elle est bébé, et devient en quelque sorte une figure paternelle pour la jeune fille quand son père est absent. Andras est dévoué à la famille qu'il sert et il va protéger Marjane dans sa fuite. Il aurait pu être un personnage banal mais il est énigmatique et connait beaucoup de choses sur les Peuples parallèles.

Que sont les Peuples parallèles me diriez-vous ? Outre les ninns, créatures à dents pointues et amateurs de sang frais, l'auteure nous offre un large panel de créatures les plus curieuses les unes que les autres : les lithomorphes, les sybares (des sirènes), les druides, les corkans, etc. Je ne vais pas m'attarder plus longtemps dessus pour vous laisser un minimum de suspens, quand même !
J'ai d'ailleurs adoré le passage chez les sybares, l'auteure nous offre une vision originale du monde des sirènes. Il est ancien et est devenu désuet. Leur peuple se meurt et s'enlaidit, fini les belles sirènes gracieuses et enchanteresses.
« Marjane éprouvait un malaise grandissant. Le paysage idyllique associé inconsciemment à la Cité et aux fables évoquant les sirènes se réduisait à une plaine pathétique, des habitants difformes et une atmosphère décadente qui faisait froid dans le dos. »


Ce premier tome amène plus de questions que de réponses et quand on referme le livre, on n'en sait franchement pas plus, tout comme Marjane.
Avec l'Autre, la Crypte, la mère de Marjane, les renégats, l’Édile, j'ai peur que l'auteure se soit lancée dans trop d'intrigues et énigmes d'un coup, et qu'elle n'arrive pas à nous satisfaire pleinement avec ses réponses. J'espère qu'elle ne nous dévoilera pas tout en même temps et prendra le temps de bien tout nous expliquer.
Je connaissais pas Marie PAVLENKO et ses autres écrits, alors ce premier tome est une agréable découverte. Elle met en place un univers riche et prometteur et j'ai hâte de retrouver Marjane et Mats dans leur quête de la Crypte.


✎ par Llyx

5 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore tenté de romans de l'auteure mais c'est vrai que j'ai entendu de jolies choses de ses écrits. Peut etre que je tenterais celui ci mais j'attendrais de voir le tome 2 pour voir si au moins tu as plus de réponses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais même avant de faire ma chronique qu'elle avait déjà des écrits à son actif, notamment la série Le Livre de Saskia qui est très bien noté.
      Je comprends, c'est plus sûr :p
      -Llyx

      Supprimer
  2. Je suis Marie depuis le début, et j'adhère toujours autant à son univers ! Vraiment une auteure à découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me laisserais surement tenter par sa série Le Livre de Saskia alors !! :)
      -Llyx

      Supprimer
Vous souhaitez laisser un commentaire, un avis ou encore une recette de cuisine (si, si, Llyx est toujours très intéressée par ce genre de chose !) et vous ne savez pas bien vous y prendre, voilà quelques conseils :
→ Si vous n’avez pas de compte google ou de blog wordpress, livejournal et autres trucs bizarres, allez dans le menu déroulant et cliquez sur Nom/Url.
→ Si vous êtes un espion du MI6, un agent-double ou encore ma voisine du dessus, vous avez la possibilité de laisser un commentaire en anonyme, en cliquant sur Anonyme, logique le truc !
→ Néanmoins, si nous remarquons toutes sortes d’abus, nous retirons votre commentaire sans préavis, et nous enverrons les Chiens de l’Enfer à vos trousses. Vous êtes prévenus.
Merci d'avance et bonne journée/soirée/nuit.