Avis : Insatiable de Meg CABOT

Ecrire un commentaire
Avis : Insatiable de Meg CABOT Insatiable de Meg CABOT
Série: Insatiable #1
Publié par Hachette Jeunesse le 4 mai 2011
Genres: Bit-lit, Vampire, Amour
Pages: 567
★☆☆☆☆
Dialoguiste pour la série TV « Insatiable », Meena Harper possède un don : elle prédit la mort des gens. Ce qui lui permet de sauver la vie de certains d’entre eux. Son rêve de devenir rédactrice en chef de la série se voit réduit à néant quand la place est donnée à sa rivale Shoshona qui veut à tout prix inclure des vampires dans le scénario d’Insatiable, or Meena dé-tes-te l’engouement pour les vampires ! Un soir, manquant de se faire dévorer par des chauves-souris, Meena est sauvée par Lucien Antonescu, le prince des ténèbres, venu à New York mettre fin à une série de meurtres impliquant certains de ses sujets. Lorsque Meena l’apprend, il est trop tard : elle est déjà amoureuse. Partagée entre le doute et l’épouvante, elle est forcée de se rendre à l’évidence quand elle se retrouve impliquée dans une véritable guerre de clans.

Une histoire qui paraissait prometteuse. Néanmoins, Meg Cabot n'a pas su la « tenir ». Sur le plan général, l'histoire est intéressante (je ne vais pas vous la redire, le résumé est juste en haut), mais le tout donne un énorme fouillis et on finit par vite s'ennuyer.

Sur l'ensemble du livre, deux personnages seulement ressortent du lot : Alaric Wulf et Mary Lou. Car certes, Meena a un semblant de caractère, etc, mais ça s'arrête là. Je la trouve ennuyante et sans aucun intérêt, à part son « don » et son job (scénariste pour un célèbre soap opéra, "Insatiable", cf titre du roman) ! Et Lucien, je le trouve pitoyable (sans être méchante). Le chapitre qui l'introduit promettait de bonnes choses quant à sa personnalité/ caractère. Mais après, je ne sais pas … il perd tout intérêt et n'est pas très crédible en tant que prince des ténèbres (spoiler). Donc, même si je n'aime pas la place qu'Alaric prend dans l'histoire, c'est le personnage le mieux travaillé et le plus intéressant. Son travail et pour qui il travaille sont très bien trouvés. Mary Lou, personnage secondaire, est une véritable « housewife » américaine : on ne sait pas trop ce qu'elle fait de son temps libre à part croiser Meena à chaque fois qu'elle prend l'ascenseur, organiser un dîner sans l'avis du principal intéressé, parler de tout à tout le monde, se préoccuper de son apparence, etc. Mais c'est également une femme de caractère et de volonté qu'on apprend à connaître un peu plus vers la fin du livre (mais pauvre Emil XD).

Niveau syntaxique : certaines phrases sont beaucoup trop longues et m'ont obligée à les relire plusieurs fois pour comprendre leur sens (chose qui ne m'arrive jamais). Problème au niveau de la traduction ? Et les « cependant », utilisés comme « pendant », m'ont gênée. Car pour moi, cependant = une restriction, une opposition … Après c'est peut-être moi qui déconne, qui sait ...
EDIT : « cependant » dans son sens premier signifie « pendant ce temps » (mais très peu utilisé de nos jours). Merci Kaelin !

Meg Cabot a écrit de très bons livres mais celui-ci n'en fait pas partie, sauf pour de jeunes lecteurs, et encore ...


✎ par Llyx

0 commentaires:

Vous souhaitez laisser un commentaire, un avis ou encore une recette de cuisine (si, si, Llyx est toujours très intéressée par ce genre de chose !) et vous ne savez pas bien vous y prendre, voilà quelques conseils :
→ Si vous n’avez pas de compte google ou de blog wordpress, livejournal et autres trucs bizarres, allez dans le menu déroulant et cliquez sur Nom/Url.
→ Si vous êtes un espion du MI6, un agent-double ou encore ma voisine du dessus, vous avez la possibilité de laisser un commentaire en anonyme, en cliquant sur Anonyme, logique le truc !
→ Néanmoins, si nous remarquons toutes sortes d’abus, nous retirons votre commentaire sans préavis, et nous enverrons les Chiens de l’Enfer à vos trousses. Vous êtes prévenus.
Merci d'avance et bonne journée/soirée/nuit.

Enregistrer un commentaire